Appréhender le risque bancaire

Le défi Bâle II au Maroc

L’adoption des normes Bâle II au Maroc répond à la volonté du pays de restructurer et moderniser son système bancaire. Alors que la Tunisie et l’Algérie en sont encore au stade de la réflexion ou de la première application, le royaume chérifien a déjà parcouru de bonnes étapes.

L'auteur

Revue de l'article

L’application de la nouvelle réglementation de Bâle II devient une nécessité pour les pays émergents souhaitant refléter le dynamisme de leurs secteurs financiers et rejoindre la course internationale de la mondialisation.Au-delà de l’aspect quantitatif qui vise à respecter un ratio de solvabilité (entre fonds propres et actifs pondérés par leur niveau de risque), Bâle II a en effet pour objectif d’instaurer un processus d’évaluation et une culture de gestion de risque dans une perspective de qualité. Ce dispositif participerait ainsi à la mise à niveau du système financier du pays et ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie