Cotation des titres de créance : le grand retour de l'anglais à Paris

La Cob a mis la dernière main, le 8 avril 2002, au dispositif permettant de coter des instruments financiers à Paris sur la base d'un prospectus rédigé en anglais et accompagné d'un simple résumé en français, possibilité qui avait été supprimée par le Conseil d'Etat en décembre 2000.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Droit n°84

BD84


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)