Conservateur de titres : la révolution

En automatisant les tâches répétitives, la dématérialisation des titres a conduit à une forte revalorisation de la fonction de conservation. Développée d'abord pour les services internes, elle s'est ouverte aux clients extérieurs et donc à la concurrence. La restructuration des activités bancaires et l'avènement de la monnaie unique devraient à nouveau affecter la fonction.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°585

Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)