Comment préserver les investissements dans les pays en développement ?

Que se passera-t-il après 2012 ? Si l'avenir du marché européen du carbone semble assuré, les pays en développement craignent une pénurie d'investisseurs pour leurs projets de réduction d'émissions. Les institutions multilatérales de financement, et au premier chef la Banque Mondiale, multiplient les initiatives pour maintenir la confiance.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°727

Finance Carbone : 2012 et après ?


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque