Fiches pays de l'ouvrage sur les sanctions financières internationales

Birmanie - Myanmar

La situation en Birmanie (ou Myanmar) est une source de préoccupation pour l’Union européenne depuis le milieu des années 1990. La junte militaire au pouvoir à l’époque a été considérée comme un obstacle à la démocratisation du pays mais surtout comme responsable des violations constantes des droits de l’Homme. L’affaire Nichols de 1996 a été un élément déclencheur dans l’adoption de mesures restrictives européennes contre le Myanmar. Les premières mesures ont été prises en novembre 1996. Elles ont été par la suite régulièrement renforcées en considération de la situation politique en Birmanie, notamment en raison du refus des autorités militaires de discuter avec le mouvement démocratique et du maintien en détention de l’opposante Daw Aung San Suu Kyi et d’autres membres de la Ligue nationale pour la Démocratie (LND). En sus des mesures à l’encontre de dignitaires du régime, les sanctions ont été étendues à plusieurs secteurs économiques profitant au régime et ont restreint les investissements dans l’économie birmane. Toutefois, la situation politique en Birmanie a positivement évolué depuis 2010, ce qui a entraîné en 2012 la suspension de certaines mesures restrictives prévues par le règlement (CE) n° 194/2008.

En achetant cette fiche pays vous aurez accès à l'ensemble des mises à jour jusqu'au 31/12/2012.Retourner à la liste des fiches paysPour consulter cette fiche pays, une fois achetée, cliquez sur le titre de la fiche dans le bloc "Pour en savoir plus" sur la gauche de la page.
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC