Bâle II et les banques japonaises

La qualitéé du système de notation interne et le degré de sensibilité de l'établissement à la gestion des risques sont les deux facteurs principaux qui conditionnent les autres variables explicatives relatives aux développement de sbanques japonaises face aux travaux de Bâle II.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°199

Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Articles du(des) même(s) auteur(s)