Revue Banque n° 708 - Décembre 2008

Revue Banque 708

Sommaire

Dossier : Quelle évolution pour le cadre réglementaire en cours de réforme ?

Les régulateurs européens (CEBS) et internationaux (comité de Bâle) avaient commencé, avant la crise, à clarifier les règles concernant la liquidité. En France, ceci passe par une révision du ratio de liquidité de 1988 et du chapitre sur la mesure du risque de liquidité du CRBF 97-02.

Dossier : La liquidité : Rebâtir sur du liquide

Ce qui allait de soi, la liquidité,a soudain disparu il y a plus d'un an, au début du mois d'août 2007. Avant, les échanges se faisaient entre acteurs sans souci et sur des échéances longues : les courbes de taux étaient plates, les écarts de signature étaient pratiquement nuls. Ce n'était pas ...

Dossier : Interdire le short selling n'est pas efficace

L'Autorité des marchés financiers a interdit, depuis le 22 septembre et pour une période minimale de trois mois, les ventes à découvert sur les marchés réglementés. Mais, le short selling participe au bon fonctionnement des marchés. Il ne faut pas le supprimer, seulement l'encadrer.

Dossier : Les assureurs face à la crise

La nature même de leur activité et la structure de leurs revenus a permis à la plupart des compagnies d'assurance d'éviter les turbulences nées de la crise.

Dossier : Le plan de soutien français

Aider l'économie est la finalité des plans de soutien européens. Le plan français se distingue, entre autres, par les garanties apportées à la Société française de financement de l'économie, qui a effectué sa première émission, le 12 novembre 2008. Résumé du dispositif.

Dossier : Pourquoi la liquidité s'est-elle tarie ?

Les banques, qui doivent financer une partie de leurs actifs sur les marchés, ont eu des difficultés croissantes à trouver preneur pour leurs émissions de dettes à court et moyen terme. La chute de Lehman a définitivement fermé le refinancement au-delà du jour le jour.

Dossier : La liquidité : Les opérations de crédit de l'Eurosystème et la crise financière

Si, pour l'instant, la BCE a développé son rôle d'intermédiation en accordant ses crédits à taux fixe et a élargi la liste des actifs éligibles admis en garantie, ceci n'est pas voué à durer. Paul Mercier revient sur les mécanismes d'octroi de liquidité de la BCE.

Dossier : Marché interbancaire Les cartes sont rebattues pour longtemps

Après la faillite de Lehman Brothers, les flux de liquidité sur le marché se sont brutalement taris. Pour retrouver un fonctionnement plus fluide, les banques devront non seulement limiter leur dépendance au refinancement interbancaire mais surtout mieux gérer la transparence de leurs ...

Consultez un autre numéro